Chercher le vent, trouver la mer

Ça s’est fait instinctivement.

J’ai descendu La Canebière, vers le port. Je voulais retrouver mes repères dans ma belle, foisonnante et chaude Marseille. J’ai réalisé que mes pas me guidaient. Ils cherchaient la mer, le vent, le bruit apaisant des vagues. J’ai suivi l’odeur du large. Avec des noms de rues qui vous invitent à marcher le long des calanques, difficile de refuser.

France 2009 231

Le FID, ça ne presse pas. D’abord un peu de soleil, de montagne, de mer. Après on verra.

France 2009 230

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s